Vik Poumon, l’application pour accompagner les patients vivant avec un cancer du poumon

Vik Poumon, l’application pour accompagner les patients vivant avec un cancer du poumon

A l’occasion de la Journée mondiale du cancer du poumon – 1er août 2021 – Wefight souhaite apporter tout son soutien aux personnes atteintes d’un cancer du poumon à travers Vik Poumon, une application gratuite qui aide les patients à mieux comprendre et vivre leur maladie. 

Paris, le 30 juillet 2021 – Quand on vit avec une maladie chronique, comme le cancer du poumon, c’est toute la vie qui est chamboulée au quotidien. De l’annonce à la fin de sa vie, le patient va avoir besoin de comprendre sa maladie avec des mots simples et accessibles, gérer les émotions liées à la maladie mais aussi, le quotidien (le rappel des traitements, suivi des symptômes…) et continuer à vivre et s’accomplir avec la maladie. De plus, en dehors des rendez-vous médicaux avec leurs praticiens et/ou dans les déserts médicaux, les patients ont une soif d’informations pour mieux comprendre leur maladie sans forcément avoir d’interlocuteurs fiables à qui poser leurs questions. Vik Poumon est ainsi là pour donner un premier niveau de réponse aux questions des patients 24/42, 7J/7. 

L’app Vik Poumon 

vik poumonA travers Vik Poumon, Wefight souhaite aider les patients à avoir accès à une information de qualité en dehors des rendez-vous médicaux. C’est dans le but d’aider et d’informer les patients atteints d’un cancer du poumon et leurs proches que Wefight et son équipe de professionnels de santé, avec l’aide de l’association de patients Mon Réseau cancer du poumon, ont développé l’application Vik Poumon. A ce jour, Vik Poumon a déjà aidé plus de 1000 patients / utilisateurs et 1000 aidants.

L’objectif de Vik Poumon est de rendre accessible aux patients – et à leur entourage – un maximum d’informations sur leur pathologie à tout moment, mais aussi sur les soins de support, la qualité de vie, etc. Les réponses des Vik sont ainsi rédigées en combinant savoir médical et savoir patient (toute la connaissance qu’un patient a accumulée au cours de son parcours de soin) qu’il est crucial de conserver et de partager au plus grand nombre.

Pour atteindre cet objectif, Vik Poumon :

– Répond aux questions des patients et de leurs proches 24h/24, 7j/7 ;

– Partage du contenu accessible et inspirant sur la maladie pour mieux la comprendre et mieux vivre avec ;

– Permet de partager son expérience en laissant son

témoignage et de lire ceux laissés par les autres patients.

Quelques informations sur le cancer du poumon 

Le cancer du poumon est celui qui cause le plus grand nombre de décès chez l’homme et le second chez les femmes (le premier étant le cancer du sein). En 2018, on notait 31 000 nouveaux cas de cancer du poumon chez l’homme et 15 000 chez les femmes.*

Il existe deux types principaux de cancers du poumon. Le cancer bronchique à petites cellules qui représente moins de 15% des cas diagnostiqués (environ 1 cas sur 20 000) et le cancer bronchique à non petites cellules qui représente quant à lui 85% à 90% des cas de cancer du poumon.

L’évocation du cancer du poumon est toujours effrayante pour la plupart des personnes, de par le faible taux de survie à 5 ans et les symptômes qui peuvent être douloureux pour les patients et leurs proches qui les accompagnent. Cependant, il est important de comprendre que, même si les chiffres peuvent faire peur, chaque cas est différent et que le progrès médical dans le domaine de l’oncologie est permanent. De plus, différents traitements existent déjà et sont sans cesse améliorés pour tenter de soigner ou réduire la taille de la tumeur. Les différentes stratégies sont nombreuses : chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, ’immunothérapie ou encore certaines thérapies ciblées.” explique Fanny Bernard, Cheffe de projet chez Wefight. 

*données Santé Publique France 

**données provenant de Vik Poumon 

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Vazy Mollo

Related Posts

#biotech #variants : BforCure développe son projet CovVaDis de détection rapide des variants du SARS-Cov-2

#biotech #variants : BforCure développe son projet CovVaDis de détection rapide des variants du SARS-Cov-2

42% de cancers diagnostiqués en moins en France à cause de la pandémie de Covid-191

42% de cancers diagnostiqués en moins en France à cause de la pandémie de Covid-191

Nahibu démocratise l’analyse du microbiote intestinal, en proposant des kits grand public disponibles en pharmacie. Une première en Europe !

Nahibu démocratise l’analyse du microbiote intestinal, en proposant des kits grand public disponibles en pharmacie. Une première en Europe !

Endométriose & travail : près d’1 salariée malade sur 2 obligée de poser des congés

Endométriose & travail : près d’1 salariée malade sur 2 obligée de poser des congés

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code